Archives de catégorie : radar

Vidéo surveillance Lausanne Place de la Riponne

Il faut dire que la ville de Lausanne se développe toujours de manière très intéressante ! On y voit fleurir beaucoup de savoir faire. La politique de l’Apprentissage du Canton de Vaud fait que bien des vocations se mettent place de manière très durable ! L’apprentissage est parfois source de bien meilleur réussite que des longues études universitaires !

Entreprises Lausannoises ?

Il y a des savoir faire important et nous pouvons commencer à parler des assurances entreprises par exemple ! Il est un fait que plus les entreprises ont de marge de manoeuvre et plus elles peuvent penser à s’offrir les services de diverses compagnies d’assurances pour couvrir leurs besoins. Les touristes remarquent fréquemment ce savoir faire vaudois et fréquemment après un voyage de vacances en Suisse ils se posent la question de venir y vivre et y travailler. Lausanne est en effet source de bien des vocations pour toutes personnes qui la voie pour la première fois. En vous installant à un café de Saint François vous verrez passer des plombiers, des déménageurs, des plombiers, des électriciens et toutes sortes de professionnels constamment en vadrouille !

Sentiment de sécurité ?

Le fait de rechercher un sentiment de sécurité a toujours existé et existera toujours ! sentiment de sécurité ! Un certain Parti politique Suisse chercherait à vous dire le contraire cependant la vraie question de la vidéo surveillance est avant tout de se protéger d’actes malveillant plutôt que de personnes et ces actes de malveillances peuvent aussi être faits par des bons citoyens Suisses du Gros de Vaud !

En savoir plus :

https://www.rmsecurite.ch/video-surveillance/ >>> Un site Internet expliquant bien comment l’on peut arriver à une stratégie de sécurité qui soit efficace et viable. En effet il faut se rappeler que les cambrioleurs ne sont plus du tout des amateurs !

 

La passion de la moto Guzzi 

http://audifanatic.com/la-passion-de-la-moto-guzzi/ une belle ville cela se découvre aussi avec les plaisirs de la moto. Et pour ce qui est de la moto il faut dire que Lausanne et ses petites villes des environs se prête parfaitement à la pratique de la moto que cela soit en 125 centimètres cube ou en 500 cm cube tout comme en 1000 centimètres cubes. Vous avez en fait deux choix qui s’offrent à vous pour parcourir les plus belles routes en moto. Quand vous êtes en plein centre-ville à Lausanne à la place Saint-François vous avez le choix entre le lac et les routes qui montent en direction du centre hospitalier universitaire vaudois. Ce sont toutes des très belles routes à parcourir en moto en solo ou à deux. En direction du lac suivez  Lutry et pour rouler un peu plus dans les hauteurs suivez Épalinges et le chalet à gobet.

Les radars et la formule 1

Formule 1 ou l’histoire à grande vitesse

Aujourd’hui, les rumeurs vont bon train à propos des moteurs à puissance mirifique. Or le statut des moteurs à respiration atmosphériques a modifié le paysage des motoristes. Il est bien loin le temps où les constructeurs pouvaient être fiers de la puissance développée par leur moteur. Sur les circuits, un pilote peut bénéficier de l’aspiration d’un autre pilote et passe à 1000 tours de plus.
Le début de la course:
Les courses automobiles ont commencé avant le vingtième siècle. Un essor de ces compétitions en Europe, dans les années 20 et 30, favorise l’engouement du public pour la vitesse et les sports mécaniques. La course à l’armement et les pénuries de carburant ralentissent momentanément un développement de la discipline La « Formule de Course Internationale n°1 » voit le jour après la Seconde Guerre mondiale, en 1946, qui établit une réglementation et la création d’une catégorie de voitures optimisées. Copiant le Grand Prix Moto, l’organisation internationale lance aussi son championnat du monde en 1950. Depuis, le monde de la F1 ne cesse de fasciner le monde.

Années difficiles

Les premières années ne sont pas très glorieuses, car après la guerre, la mécanique peine à se développer et on utilise des moteurs qui datent de 20 ans. Les italiennes dominent donc les circuits comme dans les années 30. La compétition devient de plus en plus coûteuse, ce qui contraint certaines écuries à jeter l’éponge, comme Alpha Roméo qui a pourtant eu deux victoires remarquables. Mais Ferrari et Maserati perpétuent encore la domination de l’Italie dans le championnat. D’autres écuries voient le potentiel que représente la visibilité sur un circuit et joignent l’organisation. Le sponsoring commence à entrer dans le jeu et les capacités financières s’améliore avec la technologie.

Performances limitées

L’année 1955 fût très destructrice pour l’image de la Formule 1. Mercedes qui participe seulement depuis un an, écrase sa voiture contre un talus et près de 80 personnes trouvent la mort suite à la projection de débris sur les spectateurs. La marque se retire de la compétition pendant deux décades. Cela conduit les décideurs à revoir les normes de sécurité et la réglementation dans la discipline. De nos jours, si on ne limite pas la puissance des bolides, il seraient capables de prendre des virages lancés à 300 kilomètres à l’heure. Les anglais, les japonais, les argentins, …beaucoup de nations se sont déjà illustrées dans ce sport très onéreux.